Faire un bon communiqué de presse

 

 

 

Le communiqué de presse est l'outil le plus utilisé pour informer les rédactions.

 

Il ne doit pas dépasser 2 ou 3 pages maximum, envoyé désormais principalement par mail, annonçant un fait novateur : création de société, mise sur le marché d'un nouveau produit, signature d'un important contrat, etc.

 

Il est plus ou moins construit sur le même format.

 

 Il faut gardez à l'esprit que, chaque jour, il arrive des centaines de communiqués sur le bureau des journalistes et qu’ils ont bien peu de temps à leur accorder. Voilà pourquoi chaque détail compte : le titre, l'accroche, la mise en page, les éventuels visuels, le nom de l’expéditeur et les coordonnées de contact.


La forme :

 

  • N’envoyez jamais vos communiqués par mail en pièce jointe. Mettez dans l’objet le fait novateur et mettez l’intégralité du communiqué dans le corps du message.
  • Limitez la longueur / le nombre de pages
    Plus un document est long et plus il parait rébarbatif.
  •  Les meilleurs communiqués de presse ont au maximum 2 ou 3 pages, cela vous laisse largement la place pour exposer un fait.
  •  Si vous avez vraiment besoin de beaucoup de place, arrangez vous pour faire une « version courte » au début du communiqué.
  • Titrez et sous-titrez
    Toujours pour des questions de temps, le communiqué ne passera que quelques secondes entre les mains du journaliste. Ces quelques secondes doivent suffire pour accrocher son attention et l’inviter à continuer sa lecture. Le titre doit évoquer clairement le fait novateur et le sous-titre doit le compléter ; ne répétez pas 2 fois la même chose
  • .
  • Montrez qu’il s’agit d’un document réservé à la presse
    Indiquez par une mention bien visible le terme « Communiqué de presse » ou encore « Info presse », histoire de montrer que vous n’envoyez pas une vulgaire plaquette commerciale dans les rédactions .
  • N’oubliez pas la date
    Souvent les communiqués ne sont traités qu'en une seule fois, au moment où le journaliste en charge de la rubrique Actu se rend compte qu’il est en retard… Il consulte donc à toute vitesse les communiqués qu’il a soigneusement classés dans un joli dossier Outlook et il essaie de sélectionner à toute vitesse les meilleurs. Si la date n’apparaît pas clairement, il subsiste un doute sur la récence de l’annonce et il passe illico au communiqué suivant … En outre certains communiqués sont archivés et ne sont ressortis qu'à l'occasion d'une enquête ou d'un dossier spécial. Il est donc important de pouvoir les dater précisément.
  • En résumé, faite votre check-list. Votre communiqué a-t-il bien :
    Un titre, un chapeau, une date, la mention « Communiqué de presse » ou assimilée, le nom du produit ou du service, les caractéristiques détaillées, le prix, le mode de distribution, la disponibilité, une adresse Internet où l’on peut télécharger des visuels. En fin de communiqué y-a-t-il bien une mini carte d’identité de l’entreprise avec des faits et chiffres et les coordonnées complètes de la personne à contacter ?

 

Le fond

 

  • N'annoncez qu'un seul fait par communiqué
     Il s’agit de ne mettre en avant qu’un seul argument principal par communiqué .
  •  Si vous essayez de « vendre » plusieurs arguments en même temps , vous créez une confusion. Gardez à l'esprit que pour rédiger un article les journalistes ont besoin d’un angle, c'est à dire une idée maîtresse qui va être argumentée au fur et à mesure. Si vous leur fournissez déjà dans le communiqué, vous aurez plus de chances d'être publié.
  • Bannissez les superlatifs et soyez précis, complet, factuel
    Ce n’est pas à vous à dire si votre produit est « super design » réservez ces arguments à vos clients… Les journalistes ont besoin de faits vérifiables, de preuves.  Fournissez des données chiffrées, des études… sourcez et datez-les et d’une manière générale offrez une information digne de foi.
  • Employez des expressions qui « font mouche »
    Dans un communiqué, un journaliste recherche 2 éléments primordiaux : la nouveauté et l’unicité.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0